Politique ou Science politique

Est-il science plus noble que celle de la Politique, c’est à dire de l’administration de la cité, du souci de la prospérité des citoyens et du bien commun, de l’art de gouverner la cité !

Encore faut-il distinguer ce qui Science politique et ce qui n’est que prise de position!
Un texte de Max Weber souligne qu’en ces matières, il est inutile d’espérer des hommes politiques la moindre parcelle de sciences politique et que réciproquement, pour faire de l’analyse politique, il faut s’abstenir entièrement de prendre parti:

En effet, prendre une position politique pratique est une chose, analyser
scientifiquement des structures politiques et des doctrines de partis en est une autre. Lorsqu’au cours d’une réunion publique, on parle de démocratie, on ne fait pas un secret de la position personnelle que l’on prend, et même la nécessité de prendre parti de façon claire s’impose alors comme un devoir maudit. Les mots qu’on utilise en cette occasion ne sont plus les moyens d’une analyse scientifique, mais ils constituent un appel politique en vue de solliciter des prises de position chez les autres. Ils ne sont plus des socs de charrue pour ameublir l’immense champ de la pensée contemplative, mais des glaives pour attaquer des
adversaires, bref des moyens de combat.
(Le Savant et le Politique, Max Weber: 1919)
Il dit aussi que l’expérience prouve que dans les élections, c’est rarement le favori qui est élu! Bonne chance d’autres aux autres!

To take a practical political stand is one thing, and to analyze political structures and party positions is another. When speaking in a political meeting about democracy, one does not hide one’s personal standpoint; indeed, to come out clearly and take a stand is one’s damned duty. The words one uses in such a meeting are not means of scientific analysis but means of canvassing votes and winning over others. They are not plowshares to loosen the soil of contemplative thought; they are swords against the enemies: such words are weapons. It would be an outrage, however, to use words in this fashion in a lecture or in the lecture-room. …. the prophet and the demagogue do not belong on the academic platform. ” (Science as a vocation, pp.10-11, From Max Weber: Essays in Sociology, 1946).

Cette entrée a été publiée dans Economie, innovation. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>