Le bonheur s’arrête à 66 000 euros annuels!

Grâce aux travaux de l’économiste Angus Deaton, prix Nobel de l’économie 2015, on sait maintenant que trop d’argent ne rend pas les gens plus heureux!
Les conseils de surveillance des entreprises du CAC 40 (et d’autres entreprises que nous connaissons bien) vont donc pouvoir refuser les augmentations extravagantes des dirigeants en leur expliquant que trop d’argent, c’est que des soucis!
Certains même vont peut-être pouvoir demander une augmentation de bonheur par diminution de salaire.
Dans certaines grandes compagnies d’aviation, on pourrait même diminuer les salaires des pilotes au lieu de licencier les hôtesses et les stewards.
Ayons aussi une pensée charitable pour nos sénateurs et certains de nos hauts fonctionnaires auxquels on inflige de lourdes entraves au bonheur même après leur retraite.
pour en savoir plus sur Angus Deaton
En plus un économiste qui au lieu de faire des théories mesure la réalité, cela vaut le détour!

Cette entrée a été publiée dans Economie. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>