Pas de dividende! Que faut-il faire?

Le dividende distribué est en général considéré comme un indicateur de bonne santé d’une entreprise. Lorsque le dividende faiblit ou disparait, il faut savoir pourquoi avant de s’inquiéter.
Le tableau ci après propose quatre situations typiques:

Quatre situations
L’entreprise est en phase de démarrage:
Elle a besoin de capitaux avec un objectif clair dans le temps et des jalons intermédiaires identifiables et mesurables. C’est le cas de sociétés de biologie par exemple qui mettent sur le marché une molécule ou un dispositif médical ou d’entreprises construisant un ouvrage de génie civil
Attention, dans la phase lancement, les espoirs sont parfois démesurés ! Les cours montent et chutent brutalement à la première désillusion
Attention, si les jalons ne sont pas tenus (histoire du tunnel sous la Manche)

Entreprise en phase d’expansion ou de gros investissements
C’est un peu le même scénario que pour un démarrage. Les bénéfices sont réinvestis avec l’espoir de gains futurs supérieurs
C’est souvent le cas lors de rachats de sociétés dont on promet qu’ils seront « relutifs » à un horizon donné. Ce qui signifie aussi qu’en attendant, ils pèsent sur les marges.

Entreprises traversant un incident de parcours (un sinistre par exemple)
Ce peut être une très bonne opportunité d’investissement, (par exemple lorsque la société Suez Environnement a annoncé le retard d’un an d’un projet d’investissement en Australie, le cours est passé de 13 euros à 9 euros en quelques mois. Deux ans après, il retrouvait le cours initial puis le dépassait largement.
Mais l’action BP, suite aux fuites de pétrole dans le Golfe du Mexique mettra plus de 10 ans pour s’en remettre et terminer les procès.

Entreprises traversant une crise de son marché ou de son métier ou de son management.
Obsolescence de l’offre, diminution du marché, irruption de nouveaux concurrents, évolution technologique majeure ratée, ou crise de management. Fuir si vous n’avez pas confiance.

Enfin, si vous voulez éviter les dividendes pour des raisons fiscales, choisissez une formule comme le PEA ou comme un fonds d’investissement qui lui, réinvesti intégralement les bénéfices et ne verse donc pas de dividende. Vous serez imposé sur les plus-values à la revente de vos parts du fonds d’investissement.

Cette entrée a été publiée dans Bourse. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>