Achetez au son du canon

Si la Grèce émeut les marchés, la Bourse traduit ces émotions par des hausses ou des baisses.
L’investisseur avisé notera que le marché grec est très peu significatif pour la plupart des entreprises françaises et qu’une baisse éventuelle de l’euro n’aura aucun impact sur la plupart des entreprises françaises. Mieux, si l’Euro baisse, les bénéfices réalisés à l’étranger dans d’autres devises amplifieront les bénéfices consolidés.
C’est donc le moment non pas de paniquer et de vendre toutes ses actions, mais au contraire d’investir sur les entreprises indépendantes du marché grec.

Cette entrée a été publiée dans Bourse, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>