L’immobilier en Bourse

Pour ceux qui font confiance au secteur immobilier, mais qui n’aiment ni payer les taxes locales, ni s’occuper de percevoir les loyers ou qui craignent les mauvais payeurs, il existe un secteur de la Bourse très attrayant: les sociétés immobilières.
Il en existe plusieurs sortes :
Les Sociétés d’Investissement Immobilier Coté (SIIC) se comportent comme des actions ordinaires.
Elles gèrent un patrimoine immobilier qui peut être constitué de locaux d’habitation, de bureaux, de centres commerciaux, d’hôtels ou de locaux industriels. Statutairement elles reversent aux actionnaires 85% des loyers perçus et 50% des plus-values dégagées sur la vente d’immeubles.
Elles affichent en général un bon rendement.
Les plus-ou moins values reflètent en général l’état du marché immobilier.
Seul inconvénient, elles ne peuvent pas figurer dans un PEA.
KlépierreUnibailGecinaFoncière de régionsFoncière des mursAltarea-Cogedim
IcadeMercialisSociété foncière Lyonnaise

Mais il y a aussi des sociétés de promoteurs (Nexity)
Des constructeurs de maisons individuelles (Maison France Confort)

Certains journaux économiques font périodiquement un point sur ce secteur

Moins liquides, les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) peuvent être orientées spécifiquement vers le rendement ou la plus-value.

Les avantages financiers accordés aux SCPI de type (Scellier – Duflot ou Pinel) peuvent attirer certains investisseurs. Dans tous les cas, c’est la qualité des investissements qui doit être considérée plutôt que les « carottes » fiscales.

Cette entrée a été publiée dans Bourse. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>